L’association est soutenue par l’adhésion de membres actifs et l’engagement de bénévoles. Une équipe opérationnelle de 6 salariés assure les missions et les activités de l’association.

Le conseil d’administration,, et ses seize membres, apporte son expertise et ses convictions pour mener à bien les projets de développement de l’association (les jardins pédagogiques, le centre de ressources en alimentation durable, et les animations de création de jardins partagés et de la terre à l’assiette). Il contribue à consolider la connaissance et la reconnaissance des enjeux agro écologiques défendus par l’association.
Le bureau est constitué de quatre bénévoles engagés pour assurer la gestion et la coordination des projets de l’association : Nathalie JOURDAN, présidente, Frédéric GILLES, trésorier Émilie PASCAL, trésorière adjointe, Anne DELISLE-DURAND, secrétaire

L’équipe opérationnelle
Trois animatrice salariées, et une coordinatrice préparent et animent les ateliers aux jardins mais aussi conçoivent et organisent les animations. Une médiatrice relais assure la transmission des informations entre la ferme des Bruyères et les habitants du quartier. Elle prend part à la tenue du jardin et de la serre. Une référente pépinière est la garante de la ferme comme centre de ressources pour les différents jardins partagés de la Métropole.

  • Esther DEMAEGT, animatrice coordinatrice
  • Marie Sarah CASES, animatrice
  • Clémence LOUVARD, animatrice
  • Badra BELMILOUD, médiatrice relais
  • Angelina STURTEWAGEN, référente pépinière

L’installation aux Bruyères a lieu en mars 2021, pour préparer le sol et imaginer une saison de cultures, Victor GEORGE est engagé en contrat service civique. Il effectue un travail remarquable accompagné par les bénévoles. Ce poste lui permet d’acquérir une expérience de terrain, l’association continue de travailler avec lui en tant que prestataire : il accompagne et conseille l’équipe sur une gestion collective.

Des bénévoles participent à l’entretien et à la culture des jardins lors des chantiers hebdomadaires à la Ferme des Bruyères et sur le site de Repainville.

L’écosystème Le champ des possibles
Des femmes et des hommes engagés dans la transition écologique rejoignent progressivement l’association. Ils mettent en commun leurs compétences et leurs forces pour proposer, aux citadins, des alternatives aux enjeux écologiques et alimentaires, sur le territoire de la métropole rouennaise.

Aux côtés du Champ des possibles, l’association Triticum promeut une alimentation durable en militant pour une réintroduction de semences libres et fertiles. Les 2 structures se complètent et se rejoignent à la Ferme des Bruyères.